Le diocèse de Tolagnaro

      Accueil > Actualités

Actualités

  1. Actualités 2017
  2. Archives 2016
  3. Archives 2015
  4. Archives 2014
  5. Archives 2013
  6. Archives 2012

JMJ 2018 à Mahajanga

496 jeunes du diocèse ont participé à ce grand rassemblement qui en a réuni autour de 40 000. Vu la distance (nous sommes les plus loin), le cot de la vie.ce chiffre est très louable. Cela signifie que nos jeunes y mettent de limportance, aussi bien du point de vue touristique que spirituel.

Les réalités spécifiques des régions traversées sur ces 1600 km ont été certainement enrichissantes, enrichissement doublé par la rencontre des autres jeunes dans leur diversité.

   

   

Pour en rester au thème Ne crains pas Marie.. , les évêques ont prodigué leur enseignement dans la catéchèse et donné leur message final à la clture. Le Nonce Apostolique a présenté la vidéo message du Pape Franois à cette occasion .Le Chef de lEtat, Monsieur Rivo RAKOTOVAO p.i., a exprimé sa félicitation et exhorté les jeunes : Vous avez appris, alors appliquez ce que vous avez appris pour le développement du pays

Nous remercions le diocèse de Mahajanga qui a accueilli ce JMJ, avec son évêque feu Mgr Roger Victor Solo RAKOTONDRAJAO. Bien fatigué déjà par la préparation, Mgr a tenu à venir à louverture et à la clture même sous oxygène. Il a tenu à donner son message fort à la clture : Jeunes, réfléchissez longuement avant de prendre des décisions importantes, et vous politiciens, ne trompez pas les jeunes avec des cadeaux et des promesses insignifiantes, mais laissez-les dans leur libre choix . Avec son arrêt cardiaque, il sest éteint la nuit du samedi 3 novembre. R.I.P.

Le plus important maintenant est comment accompagner nos jeunes dans la réalité propre de notre diocèse. Ce sera le sujet de la réunion des prêtres du 13 au 15 novembre prochain.

Mgr Vincent Rakotozafy

07 novembre 2018

Du feu et encore du feu

A cause de mes pérégrinations, je n"ai pas pu mettre à jour notre site. Profitant de mon court passage à Fort-Dauphin je relate ici deux faits de fin septembre début octobre : visite pastorale à Beloha, promotion du Capitaine Faneva en Commandant.

Du 24 au 30 septembre, j"ai fait ma tournée pastorale à Beloha. Ce qui m"a tout de suite frappé en plus de la pastorale proprement dite, c"est la sècheresse : à chaque veille de ma visite dans un centre, le curé a apporté de l"eau pour la cuisine . (Heureusement qu"il a plu depuis). Puis l"UNICEF est entrain de creuser des canaux pour l"adduction deau ; les tuyaux et les bassins sont déjà là. Je remercie aussi CRS qui a construit un terrain de basket dans la cour de l"église de Beloha, réhabilité la salle d"œuvre de la paroisse, avec dautres projets encore.

   

En arrivant à Fort-Dauphin j"ai appris que le Capitaine Faneva, promu Commandant depuis un certain temps déjà, va fêter cela le vendredi 5 octobre. Qui ne connait ce jeune capitaine de la gendarmerie, qui a fait parler de lui pour sa stratégie inédite, afin de matriser la situation dinsécurité : brler vif, couper la tête, que sais-je encore.Cela a fait des milliers de convertis , et ce sont les bandits convertis qui l"ont aidé à déloger les récalcitrants de leurs repaires.

   

Ce sont ces bandits convertis qui ont animé les rues de Fort-Dauphin et surtout le stade municipal le jour J du 5 octobre.

   

   

   

   

Mais en quoi sont-ils convertis ? En agriculteurs ? éleveurs ? artisans ? comme l"ont prné le Premier Ministre d"alors et le député élu à Amboasary ?

Avec leur tenue de différentes couleurs, casquettes, épaulettes, armes, on assiste plutt à des milices. Et la question que je me pose, avec dautres je pense : quel est l"avenir de ces jeunes. Ils ne seront pas éternellement sous la coupe du nouveau Commandant ?

Mgr Vincent Rakotozafy

29 octobre 2018

Du feu et encore du feu

Le dimanche 2 septembre, vers 10h, heure où les gens étaient à l église, un incendie sest éclaté dans le quartier dAmbinanikely : 11 maisons brlées. Un court-circuit serait la raison du feu venu dune maison, poussé par le vent qui est très fort en cette saison-ci.

Espérons qu il n y aura plus un troisième, parce quun autre incendie a encore ravagé une partie du marché de Tanambao, le matin du mardi 4 : 30 pavillons, 1 épicerie, 1 btiment de 7 pièces. On ne sait pas doù est parti le feu !

Personne ne souhaite tel dégt, et cest trop moralisant de dire quil faut faire attention, surtout en cette saison du vent, nempêche que chacun a une responsabilité à prendre pour éviter le pire.

   

   

Mgr Vincent Rakotozafy

07 septembre 2018

3 aot 2018 : date inoubliable

Oui, inoubliable pour Mahareta Bienvenue Randrianasolo, Hermann Zakasoa, Pascal, ordonnés diacres ce jour-là.

Inoubliable pour Berthin Tsirahamba, Sacro Sylvère Ratolojanaharindrainy, Mahaleo Brichard Ratiandrazana, Jean Nicolas Valesoa, Bruno Sambo, ordonnés prêtres.

Inoubliable pour Amboasary qui sest donné de tout cur, avec une collaboration exemplaire pour la préparation de cet évènement heureux. Leur joie a été la joie de tous ceux qui étaient là, ravis de la réussite de cette fête. Inoubliable pour le diocèse qui a eu 8 nouveaux jeunes prêts à servir lEglise. Merci à leurs familles qui, on peut dire, ont répondu avec leurs enfants à leurs vocations en les donnant au Seigneur.

Soutenons les dans nos prières

   

   

   

   

   

   

   

Mgr Vincent Rakotozafy

09 aot 2018

Quelques photos et faits marquants des 4 dernières visites pastorales

A Antanimora du 27 juin au 1er juillet : Jafaro, Antanimora et Andalatanosy.

Tous les confirmands étaient en aube : uniforme qui a marqué lunité. Merci aux initiateurs. Un parent a témoigné que financièrement parlant cétait mieux comme a, loin des dépenses onéreuses des robes et couronnes qui ne servent presque qu à cette occasion.

   

A loccasion de cette visite j ai revu ce beau projet dAmbatoraty.

   

Espérons que a sétendra un peu plus.

Du 3 au 8 juillet : banlieue nord de Fort-Dauphin.

Le temps était maussade mais non la ferveur des chrétiens.

Profitant de la semaine, le curé, P. Damy Valasoa a organisé la rencontre à 6 endroits différents : Tsiharoa, Mahatalaky, Amborabao, Ambaniala, Mahialambo, Mandromodromotra.

Partout on m a demandé la reprise de la formation des catéchistes . Ils ont besoin de renforcer leur niveau devant les sectes qui pullulent, disent-ils ; mais aussi devant lévolution de la réalité sociale.

A chaque rencontre des comités , on me rapportait cet acte sacrilège de vol dossements !

Cest vraiment une atteinte aux valeurs ancestrales dont les motifs restent un mystère. Est-ce quon veut créer un monde sans me au dépens du dieu argent, effacer le sacré : lunité familiale, pour vivre dans le matérialisme pur ?

Du 20 au 22 juillet à Amboasary.

La rencontre a eu lieu à Ifotaka, Afondrakady et Amboasary. Ce qui m a vraiment édifié, là où je nai pas pu aller parce que j ai écourté la visite à cause de l accueil du cardinal à Tananarive , les confirmands de louest ont fait 35 km à pied pour venir à Ifotaka, et ceux du nord 50 km ou plus pour venir à Amboasary.

Cest déjà un témoignage de foi.

   

Ce qui m a réjoui aussi cest la première visite de la communauté d Afondrakady, nouvellement fondée par le Père Mosa David. Les arbres sacrés sont toujours là, bien respectés, même si on ny sacrifie plus rien. Seuls les bufs osent sy mettre à lombre.

Ce dimanche 29 juillet, à Ampasy.

Ampasy est en pleine préparation de la première messe du P. Brichard qui va être ordonné avec les 4 autres à Amboasary.

Il y a eu 17 confirmands, mais à part la réalité spirituelle : deux faits sociaux ont marqué la rencontre avec le comité : vol dossements, et problème de terrain avec la Société QMM. Nous avons déjà parlé du vol dossements dans la banlieue nord, mais pour le différend avec la Société, ils ont dit quil y a trop dintermédiaires entre les paysans et QMM. Ils sont désorientés parce que tout est trop politisé et ils sont utilisés. Affaire à suivre.

Mgr Vincent Rakotozafy

29 juillet 2018

Madagascar a enfin son Cardinal

Depuis la mort du Cardinal Armand Gaétan RAZAFINDRATANDRA en janvier 2010, tout le monde se demandait à quand le nouveau ? Lattente a été exaucée lors du Consistoire du 29 juin où le Pape a créé 14 nouveaux Cardinaux, dont Monseigneur Désiré TSARAHAZANA , Archevêque de Toamasina et Président de la Conférence Episcopale de Madagascar. Cest une foule immense, en liesse, qui est venue laccueillir à l aéroport dIvato le 10 juillet, et l a escorté jusquà la Nonciature. La réception organisée par la Nonciature a réuni des centaines de représentants des différentes entités laques et religieuses. Une foule grandiose a assisté à la messe quil a présidée le soir du 11 juillet.

   

Mais cest quoi un Cardinal ? Cest un collaborateur proche du Pape pour la gouvernance de lEglise Universelle. Nommer un Cardinal Malagasy, cest tenir compte de cette Eglise qui est à Madagascar dans cette gouvernance. Il est aussi électeur du Pape. Il nest pas le Président des catholiques de Madagascar comme beaucoup le pensent. Comme l a signalé Mgr Fabien, vice président de la Conférence, lors de la messe daccueil à Antanimena, Tananarive, le Pape est fidèle à son exhortation daller à la périphérie : il a nommé un Archevêque de la périphérie, et non de la capitale comme les trois prédécesseurs. Le Nonce Apostolique a annoncé que le Pape a nommé Mgr Désiré, Président du Synode des Evêques qui aura lieu en octobre prochain à Rome.

Je relate ici son discours, lors de la réception à la Nonciature, qui reprend sa devise de prêtre, dévêque, et quil garde pour son cardinalat : Vjnce in bono malum : sois vainqueur du mal par le bien .

Chers frères et Surs,

Cette réception est organisée par la Nonciature Apostolique en lhonneur de sa Sainteté le Pape Franois et de ma personne.

Je me sens donc le devoir de prononcer un bref discours devant vous

Tout dabord nous rendons grce à Dieu parce que tout ce qui sest passé cest la manifestation de son amour pour nous, pour notre nation et pour le peuple malgache.

Nous remercions le Pape Franois qui na pas oublié léglise qui est à Madagascar dans la récente création des nouveaux cardinaux. Cest la nation malgache toute entière qui se sent dailleurs honorée par cette nomination et jai pu constater la joie surabondante des compatriotes et notamment des fidèles catholiques après lannonce de cette nouvelle, le jour de la Pentecte.

Je suis très reconnaissant envers le Pape Franois pour sa confiance en ma personne en me nommant nouveau Cardinal de Madagascar ; comme jai déjà répété à plusieurs reprises, cette nomination ma vraiment surpris, sincèrement je ne my attendais vraiment pas mais finalement je me suis résolu de me soumettre à la volonté de Dieu.

Et maintenant, je madresse à vous Son Excellence Monseigneur le Nonce Apostolique sans oublier votre collaborateur : Merci de mavoir aidé pour les préparatifs avant le Consistoire. Merci pour votre présence à lAéroport hier. Merci davoir organisé cette réception à notre honneur. Et merci pour tout ce que vous avez fait pour notre église à Madagascar et pour notre nation. Que le Seigneur vous accompagne toujours dans votre mission et je vous souhaite un fructueux apostolat auprès de notre nation.

Je remercie vous tous qui mavez entouré depuis Rome jusquici. Permettez-moi de mentionner particulièrement Son Excellence Monsieur le Président de la République Hery Rajaonarimampianina, Son épouse, et toute la délégation qui laccompagne. Merci Monsieur le Président pour votre présence bien remarquée puisque à travers vous cest tout le pays malgache qui a été représenté à Rome.

Je madresse maintenant à vous mes confrères Archevêques et évêques de la Conférence épiscopale. Merci pour le témoignage de communion et de solidarité depuis Rome jusquici. Votre présence est un grand encouragement pour moi.

Votre encouragement et votre soutien, jen ai tant besoin car derrière cette euphorie populaire, il y a une grande attente.

Comme le Pape la souligné à maintes reprises dans son homélie durant le Consistoire, le fait dêtre Cardinal ce nest pas du tout un honneur ni une élévation au-dessus des autres mais cest au contraire une mission, un service : celui qui veut être, parmi vous, le premier sera lesclave de tous , dit- le Seigneur (Mc 10, 43). Le Pape a rappelé que lunique autorité crédible est celle qui nat du fait de se mettre aux pieds des autres pour servir le Christ .

Dans le concret ce service du Christ se fait dans celui qui est affamé, dans celui qui est oublié, dans le prisonnier, dans le malade, dans le toxicodépendant, dans la personne abandonnée, dans les personnes concrètes avec leurs histoires et leurs espérances, avec leurs attentes et leurs déceptions, avec leurs souffrances et leurs blessures .

Il sagit, dit le Pape, dune invitation que le Seigneur nous adresse pour que nous noublions pas que lautorité dans léglise grandit avec cette capacité de promouvoir la dignité de lautre . Ce nest quainsi que lautorité du pasteur aura la saveur de lévangile et ne sera pas quun cuivre qui résonne, une cymbale retentissante (1 Co 13, 1).

à sen tenir à ces propos du Pape, je ressens quêtre Cardinal de Madagascar dans le contexte actuel où la majorité des gens vit dans une grande pauvreté est une lourde tche, une grande responsabilité. La grande question que je me pose est comment puis-je répondre à cette attente des gens qui ont tant besoin de modèle concret pour le service et lamour des autres.

Nous avons un grand défi à relever et un mal à combattre pour permettre à chacun, y compris les plus petits de voir enfin sépanouir dans sa dignité de fils de Dieu.

Le mal à combattre cest la tentation de perdre de vue le visage concret des frères et de voir notre vie se renfermer dans la recherche de nos propres intérêts et de nos propres sécurités .

Chers frères et surs,

Je compte sur vos prières et votre soutien pour que je puisse accomplir ma mission de Cardinal selon la volonté de Dieu et ne pas décevoir Celui qui ma appelé à ce service.

Je profite de loccasion pour remercier de tout Cur Son Excellence Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona et lArchidiocèse dAntananarivo pour toute lorganisation de mon accueil à Antananarivo.

Merci à vous tous, honorables invités, qui êtes venus honorer de votre présence cette réception en lhonneur de Sa Sainteté le Pape Franois.

Je vous remercie de votre attention.

Mgr Vincent Rakotozafy

14 juillet 2018

Visite pastorale à Beraketa du 12 au 17 juin

Quand j ai entendu le rebondissement du banditisme les mois d avril et mai dans la région, je m attendais à une situation tendue, à une population encore désemparée .. Mais à mon arrivée le 12 juin après-midi, tout est calme. Bufs, chèvres et moutons sabreuvent paisiblement à la rivière Manankopy , conduits par des jeunes, voire des enfants.

   

Mais il a fallu écouter les prêtres, les gens, les gendarmes, pour imaginer quest-ce quils ont vécu ! Les villageois nont plus confiance entre eux et se souponnaient quil y a ceux qui sont de connivence avec les bandits. Pire, les gendarmes doivent être derrière ces malfaiteurs, puisque tel jour lhélicoptère venu pour suivre la direction des voleurs est reparti aussitt. Jai interrogé ladjoint du Commandant de Brigade sur ce point. Il m a dit que cest vrai parce quils ont reu lordre que cet hélicoptère doit rentrer tout de suite, parce que sa visite technique est périmée . !

Mais le calme est revenu parce que les villageois ont intercepté une fois les bandits et en ont tué cinq. Ils les ont brlés et jetés dans une fosse commune. Le 20 mai, dimanche de la Pentecte, les gendarmes aidés des villageois ont encore tué deux. Six ont été blessés mais ont pu encore séchapper. Les gendarmes ont attaché les 2 morts derrière leur voiture pour les trainer jusqu à la décharge du village. Là les villageois les ont brlés et réduits en cendres au milieu des ordures.

Est-ce un calme durable ? Souhaitons. Pour le moment trente-six jeunes sortants de l école de Gendarmerie d Ambositra font leur stage à Beraketa, avant de rejoindre leur poste respectif. Ils font souvent la ronde dans les environs.

On m a dit que lexploitation de l hépatite dans les environs est aussi source de conflit, tandis que celle du mica à Ampandrandava est en veilleuse ; en effet le mica est exploité partout à ciel ouvert .

Cest au milieu de tout cela que les chrétiens doivent vivre leur foi. Le jour du marché est le dimanche, lassemblée dominicale en ptit surtout pour ceux des environs qui abandonnent leurs églises pour monter à Beraketa. Jai eu 18 confirmands à cette visite.

Cest vraiment le grain de moutarde comme la rappelé lévangile de cet onzième dimanche ordinaire.

Mgr Vincent Rakotozafy

22 juin 2018

MESSAGE DE LA CONFéRENCE éPISCOPALE DE MADAGASCAR

Tes générations reconstruiront les ruines antiquespour qu"on puisse y habiter.

(Isae 58, 12)

à tous les chrétiens et aux hommes de bonne volonté

Que la Paix du Christ soit toujours avec vous

Le pays aspire à un renouveau et un renouvellement car lavidité semble régner partout engendrant linjustice. Lamour de Dieu nest plus respecté. Or Il nous accompagne chaque jour. Récemment, il a encore manifesté cet amour lors de la béatification de Ramose Lucien Botovasoa.

Son Amour nous est encore révélé à travers la nomination de Mgr Désiré Tsarahazana, Archevêque de Toamasina au rang de Cardinal par le Pape Franois, comme proche collaborateur et comme conseiller. Nous rendons grce à Dieu. Pour tant de grces. Nous les Malagasy nous exprimons également notre gratitude au Pape davoir répondu à notre souhait. Tout cela témoigne que la nation Malagasy est proche du coeur du Pape et Madagascar a sa place au niveau de léglise Universelle, et au sein de la Maison Commune.

Ces derniers mois, la vie de la nation a été bien troublée à cause de la justice et de la vérité bafouées par lamour effréné de largent. à cause de cela les délits saccumulent. Personne ne sécoute plus, chacun élève sa voix et dénigre par des paroles blessantes sans aucune retenue. Les valeurs tant aimées des malagasys comme la tolérance, laccord mutuel vécus au niveau des palabres et du dialogue ne sont plus respectées. Aucune conscience ne peut accepter les violences doù elles viennent ni pour quel motif. Beaucoup se servent du peuple comme bien commun. Peuple majoritaire combien de bêtises ont été accomplies à ton nom ? La HCC a donné une réponse, même si elle na pas satisfait tout le monde. Nous vous exhortons, vous les politiciens à respecter la trêve pour vous atteler à la recherche du bien commun des Malagasy dont les élections, espérons-le, se dérouleront dans la liberté et dans la transparence selon les règles dune nation démocratique

Peuple Malagasy nous vous exhortons : Nacceptez plus dêtre de simples tremplins . Votre droit et votre autorité sexpriment par le vote : pour ce qui est du vote, tout le monde, homme ou femme, riche ou pauvre, simple citoyen ou responsable détat, a la même dignité. Sachez que le vote de chacun garantit lavenir. Soyez vigilants devant les sollicitations et les séductions pendant les manifestations de propagande. Ayez du courage devant ceux qui sèment la terreur. Ne soyez pas indifférents ou sans intérêt dans laccomplissement de votre devoir, manifestant ainsi que vous êtes un vrai citoyen responsable.

Nous nous tournons vers ceux qui aspirent à diriger la nation. Nous ne voulons pas donner des leons à personne mais pour que les reproches entre les élus ne continuent plus concernant les rebuts délaissés par les précédents et les projets non accomplis nous relevons ces urgences (la liste nest pas exhaustive) :

Certaines qualités requises pour être Président